10 juin 2009

N: Qu'est-ce que...? -3

Dehors, la lumière du jour était éblouissante. Elle irradiait, lui brulait les yeux et le cerveau. L’air était chaud, suffocant, il y avait un nuage de poussière dense autour de lui, qui diffractait les rayons du soleil. Il étouffait dans ce brouillard, toussait tout en essayant d’en sortir. Il entendait des voix plus loin, qui discutaient entre elles, et des bruits durs et métalliques. Il essaya de crier, mais sa gorge était trop sèche. Enfin, il parvint à une zone moins chargée en poussière. Il vit devant lui un homme habillé de couleurs voyantes, pantalon bleu, haut jaune fluo, et casque rouge. Quand l’homme le vit, il hurla quelque chose à une autre personne et se rua sur lui.

 

« Hé, ne restez pas là, pesta-t-il. C’est un chantier de démolition ! C’est dangereux ! » Puis, voyant qu’il ne répondait pas et que sa toux ne s’apaisait pas, il se fit plus inquiet. « Monsieur ?... Monsieur, ça va aller ? ». Il hoquetait toujours, alors l’ouvrier proposa :  « Venez, éloignons-nous de toute cette poussière ». L’homme le menait à l’ombre d’un arbre, et le fit s’assoir doucement dans l’herbe. Il toussait toujours autant, alors l’ouvrier lui proposa sa bouteille d’eau, pour calmer sa gorge en feu. Il avala, et manqua s’étouffer. L’ouvrier reprit la parole, toujours inquiet : « Monsieur ça va aller ? Vous vous sentez mieux ? » Il n’arrivait toujours pas à répondre, ne pouvait que regarder l’homme à la tenue voyante de ses yeux terrorisés. Il ne pouvait pas respirer, seulement tousser. L’homme hurla à d’autres plus loin d’appeler une ambulance, et vite, tout en lui tapant le dos. L’ouvrier était bleu de peur, retenait sa respiration d’en l’attente d’une réponse. Alors que des larmes commençaient à perler à ses yeux, un râle sortit de sa gorge, suivit d’une profonde inspiration. L’ouvrier soupira de soulagement !

 

« ça va mieux ? ». Il répondit, bien que difficilement encore, « oui » et se concentra sur sa propre respiration. L’homme, après sa frayeur, déclencha une avalanche de questions : « Mais qu’est-ce que vous faîtes là ? C’est dangereux ! Comment vous avez passé les barrières ? Dix secondes de plus dans l’immeuble et vous vous retrouviez sous les décombres, vous savez ça ? Qu’est-ce qui vous a pris ? ». Il ne l’écoutait que d’une oreille, savourant le fait d’être encore en vie. Il se redressa un peu quand il vit un autre homme approcher, l’air énervé. Celui-ci décocha ses questions comme des coups de poings. « Vous êtes qui ? Vous faites quoi sur mon chantier ? »

Il prit une inspiration pour répondre, avant de s’arrêter net de stupeur. Après un temps, il répondit timidement : « Je… je ne sais pas… »


Commentaires sur N: Qu'est-ce que...? -3

    Soupalognonycrouton

    Je laisserai un vrai commentaire quand j'aurai lu la suite, parce que je suis un peu à la masse là. Mais il y a un truc qui m'a choqué, c'est le nuage de poussière qui diffracte les rayons du soleil. Bon ok, je veux bien croire que chaque petite poussière a une taille comparable à la longueur d'onde et gnagnagna, mais je suis pas sûr que l'effet soit réellement visible^^. Ne voulais-tu pas parler de la diffusion des rayons qui fait qu'on peut les voir?

    Oui je sais je fais mon chieur de supop^^

    Posté par Cédric, 27 août 2009 à 08:55 | | Répondre
Nouveau commentaire